De Paris à Marioupol, quel est le jeu véritable de la Russie?

05.02.2015

Philippe de Lara

Pendant qu’à Kiev on marche pour la liberté d’expression en solidarité avec la France, le «soutien» de Poutine à la lutte contre le terrorisme est pour le moins ambigu.

Les attentats djihadistes sanglants de Paris en janvier ont suscité une réprobation unanime, et la propagande du Kremlin a tenté de se glisser à cette occasion dans le «camp du Bien».

Pauvre Russie

6.10.2014
Philippe de Lara
Que va faire Poutine demain ? A-t-il lâché pour de bon les milices séparatistes du Donbass ? Va-t-il continuer à terroriser les Tatars ? Prépare-t-il une nouvelle action dans le Sud-est, ou à la frontière de Transnistrie ? Combien de soldats russes et d’agents du GRU opèrent aujourd’hui en Ukraine? L’imprévisibilité tactique est l’arme la plus redoutable du Kremlin. Depuis le début de la révolution de Maidan, elle use les nerfs des Ukrainiens et de tous ceux qui, dans le monde, ont compris que l’avenir de l’Europe se joue en Ukraine. Chacun s’endort chaque soir en se demandant ce qu’il lira sur internet le lendemain matin. Le philosophe ukrainien Constantin Sigov a raison de dire que nous devons lutter contre cette tyrannie de l’immédiat, vivre et penser la renaissance du pays et ses relations avec ses voisins dans une temporalité large. Mais l’imprévisibilité russe n’est pas qu’une arme tactique dans sa « guerre non linéaire » contre l’Ukraine, c’est aussi la manifestation d’une faiblesse profonde qui taraude la Russie depuis 1991.

Ukraine : le précédent allemand

Jeudi 24 avril 2014 Philippe de Lara «La Russie n’est plus une puissance victorieuse mais un pays affaibli économiquement et démographiquement, qui a du mal à tenir son empire dans le Caucase et en Asie Centrale, qui n’a pas d’alliés et, surtout, elle se heurte en Ukraine à une véritable révolution démocratique. Quelles que soient […]

Login

Register | Lost your password?